Howard Phillips Lovecraft

signature HPL
L'écrivain, son oeuvre, son influence

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 11-04-2014 23:05:41

FooFree
Membre
Inscription : 12-10-2010
Messages : 137

[COURT-METRAGE] Escape From Midwich Valley, de PH Debiès

Escape From Midwich Valley

Un court-métrage librement inspiré du "Cauchemar d'Innsmouth" d'H.P. Lovecraft sur un morceau de CARPENTER BRUT.

SYNOPSIS

De retour sur les lieux de son enfance, dans une ville portuaire étrangement sinistre, une jeune femme en proie à des souvenirs traumatisants va découvrir que son destin est encore plus cruel que les créatures qui la poursuivent...

GENÈSE DU PROJET

Fasciné depuis l'âge de 12 ans par l'univers d'H.P. Lovecraft,  j'ai toujours rêvé de porter à l'écran les écrits de mon auteur favori.
Parallèlement, c’est le cinéma de John Carpenter qui m'a en grande partie poussé dans la voie que j'ai suivi.
L'univers de Lovecraft (1890-1937) s'articule autour d'une mythologie de son invention, extrêmement fouillée, qui relie chacune de ses nouvelles aux autres. Ainsi, après la mort de l'écrivain, de nombreux confrères, disciples ou simplement admirateurs ont repris le flambeau et fait de lui à titre posthume l'un des plus grands écrivains de fantastique du XXème siècle.
De toutes ses nouvelles, Le Cauchemar d'Innsmouth est celle qui est sans doute la plus représentative de la méthode Lovecraft: installer l'horreur dans le quotidien au moyen d'une explication très claire et rationnelle. En l'occurrence, comment une petite ville portuaire a été coupée du monde et décrépit lentement après que ses habitants aient fait un pacte avec des créatures venues du fond de l'océan. S'accouplant avec elles, ils  engendraient des hybrides qui, nés humains, prenaient avec l'âge des traits et des manières nettement plus... aquatiques, jusqu'au moment où ils rejoindront pour l'éternité les abîmes de l'océan.
Cette idée d'inéluctabilité m'a toujours fasciné et me semble être un moteur puissant pour une histoire très forte. Mais il me manquait encore de l'expérience et quelques ingrédients avant de pouvoir la mettre en images.
Jusqu'au jour où j’ai écouté un des albums de CARPENTER BRUT, artiste électro français dans la veine de Justice qui fait de plus en plus parler lui, et dont l’œuvre est particulièrement inspirée du cinéma fantastique des années 80. Son morceau Escape From Midwich Valley attire mon attention de par son titre qui fait bien sûr référence à John Carpenter et sa série des Escape From NY et Escape From LA, et me rappelle le Cauchemar d'Innsmouth qui raconte la poursuite désespérée d'un homme par les terrifiants habitants du village.
A l'écoute du morceau, tout devient limpide, j'ai mon histoire, mon fil conducteur, mon rythme. J'en tire un synopsis, puis un scénario, et enfin un storyboard détaillé. Je contacte CARPENTER BRUT, qui, convaincu de la justesse du projet, m’autorise à utiliser son morceau. Le projet est en marche. Ce sera un court-métrage (et non véritablement un clip) de 6min30, sans aucune parole.
Plus motivé que jamais, je commence à réunir autour de moi des techniciens et comédiens chevronnés qui acceptent immédiatement de participer à ce projet original.


INTENTIONS

H.P. Lovecraft a de nombreux admirateurs dans le monde entier et son œuvre terrifiante peut toucher un public très large, car elle s'inscrit dans un contexte plausible. La musique de CARPENTER BRUT quant à elle, ne s'adresse pas qu'aux aficionados de la scène électro, elle est véritablement cinématographique et peut se substituer à tous les dialogues du film.

Le film s'articulera autour d'un montage parallèle entre le présent de la jeune femme à Innsmouth, et son enfance dans cette même ville d'où elle fut violemment arrachée après la mort de son père dans des circonstances... monstrueuses. Ainsi deux univers s'entremêleront petit à petit au fil du morceau pour au final dévoiler les clés du traumatisme de la jeune femme.

Avec Escape From Midwich Valley, je compte avant tout provoquer des émotions fortes, que ce soit par la terreur, la violence, ou plus simplement la force du destin, parfois plus cruel que le pire des monstres venus de l'océan. Un film court (6min30), direct, efficace, servi par une équipe technique et artistique chevronnée.

story_kisskiss.jpg

Le reste de la description est à lire sur la page du projet KissKissBankBank (oui c'est pas vraiment un kickstarter mais c'est la même chose, vous avez compris l'idée).

Hors ligne

Pied de page des forums