Howard Phillips Lovecraft

signature HPL
L'écrivain, son oeuvre, son influence

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 03-06-2006 00:36:38

Jihen
Membre
Inscription : 03-06-2006
Messages : 2

Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Je viens d'avaler "Le mythe de Cthulhu" édité par J'ai Lu et qui regroupe plusieurs nouvelles censée se ratacher au mythe.
Il sagit là de ma première lecture du mythe et également de Lovecraft.
J'aurais deux questions à poser :
- Je ne trouves pas vraiment le liens avec le mythe pour les nouvelles :
- Par delà le mur du sommeil (quoi que, vaguement...)
- La tourbière hanté.
- La peur qui rode.
- La couleur tombée du ciel (Quoi que, de nouveau vaguement...)
- Si vous pouviez éclairer ma lanterne. ^^

Ensuite, en revanche, la nouvelle "Celui qui chuchotait dans les ténèbres" se rapporte clairement au mythe mais n'est pas présentée sur le site.
Est-ce prévu sous peu ? Si "non", pourquoi ?

Dernière modification par Darkaeons (26-06-2006 22:54:09)

Hors ligne

#2 04-06-2006 16:57:26

clement
Membre
Inscription : 22-03-2006
Messages : 16

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Au fond si tu n'as pas trouvé de liens avec le "mythe de Cthulhu" dans ces nouvelles, c'est peut-être parceque qu'il n'y a jamais eu la volonté chez HPL de créer un mythe. Mythe ou pas quel est l'interêt? Joshi préfère l'expression Mythe de Lovecraft (voir Clefs pour Lovecraft).

Hors ligne

#3 26-06-2006 23:04:53

Darkaeons
Antiquus Shub'Moderath
Lieu : Toulouse
Inscription : 13-05-2006
Messages : 1 048

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Hum hum ... les allusions sont fortements présentes dans tout lovecraft et si on parle de "Mythe de Cthulhu"(F'tagn)  c'est effectivement a cause de l'énorme toile de divinitée, d'être supérieurs dont leur énumération serais longue,inutile et fastidieuse ... inventé par Mr.lovecraft smile.
      C'est autour de toutes les nouvelles éditées qu'en parallèle se tisse le mythe ... le mythe est un tout, mais il faut "lire entre les lignes" et déduire beaucoup de choses ... tu véras que tout a un lien ...( très spirituel tout ça ...)


"Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation tout ce qu'il renferme"

Hors ligne

#4 30-07-2010 10:47:17

Schizodoxe
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 21-05-2009
Messages : 766
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Je continue à faire de la réclame pour la fosse aux Shoggoth et j'annonce le premier d'une série d'articles consacrés au mythe de Cthulhu. Il s'agit, pour commencer, de s'intéresser au canon des textes de Lovecraft définissant le mythe.

D'ailleurs, à ce propos, je suis curieux de savoir quels sont, pour vous, les textes de Lovecraft qui définissent le mythe et quelle est la raison de vos choix.


Je suis, voyez-vous, une sorte d’hybride intermédiaire entre le passé et le futur — archaïque dans mes goûts personnels, mes émotions et mes intérêts, mais d’un tel réalisme scientifique en philosophie, que je ne peux supporter d’autre point de vue intellectuel que le plus avancé.
HPL

Hors ligne

#5 05-11-2010 12:31:40

Schizodoxe
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 21-05-2009
Messages : 766
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

En lisant l'introduction de Robert Price à Klarkash-Ton Cycle. Clark Ashton Smith's Cthulhu Mythos Fiction, sl, 2008 j'ai découvert que CAS avait contribué à la réinterprétation derlethienne des écrits de Lovecraft.

Voilà ce que CAS écrit dans une lettre du 13 avril 1937 (soit un mois après la mort de Lovecraft) répondant à un courrier d'August Derleth :

Pour classer les Anciens [Old Ones], je suppose que Cthulhu peut être classé comme survivant sur Terre comme un habitant de l'eau ; et Tsathoggua est un survivant souterrain. […] Je ne classerais aucun Anciens comme mauvais : ils sont nettement au-delà de toutes conceptions humaines limitées de mal ou de bien.

En d'autres termes, s'il semble ne pas suivre Derleth sur son dualisme, en revanche, il paraît marcher dans l'explication élémentaire.

Comme quoi, Derleth n'est pas seul coupable…


Je suis, voyez-vous, une sorte d’hybride intermédiaire entre le passé et le futur — archaïque dans mes goûts personnels, mes émotions et mes intérêts, mais d’un tel réalisme scientifique en philosophie, que je ne peux supporter d’autre point de vue intellectuel que le plus avancé.
HPL

Hors ligne

#6 05-11-2010 14:15:36

KADATH
Avatar de Nyarlathotep
Inscription : 27-11-2006
Messages : 1 762

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

August DERLETH peut être remercié par tous les fidèles de HPL pour l'immense travail de compilation, d'édition et de distribution qu'il a fait avec Arkham House.

Mais il est clair que Derleth avait une conception très personnelle du Mythe, plus "commerciale" (les fameux textes soi-disant écris à partir des notes (?..) laissées par Lovecraft) et surtout teinté de manichéïsme chrétien.

Concevoir des dieux "mauvais" dans le panthéon lovecraftien est bien-entendu absurde.
Le bien et le mal, voilà un concept que Lovecraft dénonça toute sa vie...


Les jeunes lions n’ont pas besoin qu’on leur apprenne la férocité et les êtres humains la rapacité et les tricheries. Les qualités sont innées et sans lien avec la faculté intellectuelle naturelle.HPL(Lettre à Alfred Galpin, mai 1918)

Hors ligne

#7 08-11-2010 03:44:33

VanPrinn
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-06-2008
Messages : 424

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Schizodoxe a écrit :

En d'autres termes, s'il semble ne pas suivre Derleth sur son dualisme, en revanche, il paraît marcher dans l'explication élémentaire.

Je ne le crois pas. Derleth n'avait pas attendu CAS pour élaborer sa théorie élémentaire, et la phrase citée me paraît plutôt une légère concession destinée à mieux lui faire admettre son propre point de vue.


Jean Alain M.

Hors ligne

#8 08-11-2010 04:05:53

VanPrinn
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-06-2008
Messages : 424

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

KADATH a écrit :

Concevoir des dieux "mauvais" dans le panthéon lovecraftien est bien-entendu absurde.
Le bien et le mal, voilà un concept que Lovecraft dénonça toute sa vie...

Oui, le manichéisme derlethien est une interpretation érronée qui continue à peser lourdement sur notre perception du Mythe... Cela dit, s'il n'y a pas chez HPL de dualisme judéo-chrétien entre les forces du bien et du mal, on ne peut nier que la plupart des entités lovecraftiennes incarnent une forme de malfaisance par rapport à notre univers, et à tout ce que représente notre civilisation.


Jean Alain M.

Hors ligne

#9 27-04-2011 10:56:29

KADATH
Avatar de Nyarlathotep
Inscription : 27-11-2006
Messages : 1 762

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Schizodoxe a écrit :

D'ailleurs, à ce propos, je suis curieux de savoir quels sont, pour vous, les textes de Lovecraft qui définissent le mythe et quelle est la raison de vos choix.

Je suis un peu étonné que personne n'ait encore répondu à Schizodoxe...

Personnellement, le concept de "Mythe de Cthulhu" ne signifie par grand'chose, car j'appréhende l'oeuvre de HPL comme un ensemble dominé par un même sentiment de "fuite" par rapport au monde dans lequel l'écrivain était obligé de vivre, que ce soit via les dieux inventés par lui ou certains contes "hors du mythe" comme "Je Suis d'ailleurs".

Je ne perçois pas bien ce qu’on entend par « canon », car quand je découvre la liste des canons de Derleth, Robert E. Briney, Weinberg et Lin Carter cités dans l’article de Schizodoxe, il me semble évident que le premier texte significatif est…DAGON qui date de 1917 et qui n’est repris par aucun des biographes cités !...
Personnellement, les grandes étapes de fondation du « mythe » (mais je rappelle qu’il s’agit ici d’une interprétation post-mortem à HPL, lui-même n’a jamais évoqué sa vocation de créateur d’une nouvelle cosmogonie) on peut citer par ordre d’importance:
Les quatre nouvelles réunies (après la mort de HPL) sous le titre DEMONS ET MERVEILLES, Le Cauchemar d’Innsmouth, L’Appel de Cthulhu, Les Montagnes hallucinées, Dagon, L’Abomination de Dunwich, Celui qui chuchotait dans les ténèbres.
Mais la liste n'est pas exhaustive et il faudrait réaliser un inventaire complet de toutes les nouvelles écrites par Lovecraft pour dresser ce bilan des "canons" (?..) du "Mythe".


Les jeunes lions n’ont pas besoin qu’on leur apprenne la férocité et les êtres humains la rapacité et les tricheries. Les qualités sont innées et sans lien avec la faculté intellectuelle naturelle.HPL(Lettre à Alfred Galpin, mai 1918)

Hors ligne

#10 27-04-2011 11:50:18

Adam
Membre
Lieu : Nantes
Inscription : 15-01-2011
Messages : 170
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

KADATH a écrit :

...Personnellement, le concept de "Mythe de Cthulhu" ne signifie par grand'chose, car j'appréhende l'oeuvre de HPL comme un ensemble dominé par un même sentiment de "fuite" par rapport au monde dans lequel l'écrivain était obligé de vivre, que ce soit via les dieux inventés par lui ou certains contes "hors du mythe" comme "Je Suis d'ailleurs".
...

Je ne me suis jamais vraiment posé la question. Mais j'aime bien ta définition du mythe. J'ai beaucoup de mal avec ce principe de "mythe de Cthulhu" décidé par Derleth. J'ai plutôt tendance à parler de "Mythe Lovecraftien", ce qui rejoint tes propos. Pour ce qui de juger quels textes appartiennent à un "pseudo"-mythe, je me garderai bien de le faire !


"L'on rêve en lettres de feu, l'on travaille en lettres d'argile" - Arthur Machen

http://cthulhuandco.jimdo.com

Hors ligne

#11 27-04-2011 17:44:09

Schizodoxe
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 21-05-2009
Messages : 766
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

La question du "canon" définissant le Mythe de Cthulhu m'intéresse beaucoup en ce qu'elle conditionne la littérature d'inspiration lovecraftienne et sa critique. Il se trouve qu'on a réécrit des dizaines de fois L'abomination de Dunwich, mis en scène des centaines de fois Cthulhu, mais personne n'a fait sa version d'Air froid ni continué La Quête onirique de Kadath l'inconnue (quoique cela aurait été très possible et il est tout à fait possible qu'un auteur s'y soit essayé). De même on a écrit beaucoup sur certains textes (ceux du Mythe) et très peu sur les autres. Et la qualité littéraire n'est pas la seule à jouer, à mon avis.

Il y a une série de textes qui ont été récupérés, réutilisés (ou pillés, comme on voudra) ou commentés d'une telle façon que l'on trouve peu de cas semblables dans la littérature fantastique moderne. Qu'on appelle cela Cycle d'Arkham, Yog-Sothotherie ou Mythe de Cthulhu importe peu concernant l'existence positive de ces textes.

Maintenant, le choix de ces textes et la façon de les nommer est, selon moi, central pour comprendre la réception actuelle de la fiction lovecraftienne. C'est à ce titre que je m'étais lancé dans une série d'articles qui s'est, finalement et jusqu'à ce jour, bornée à un seul...

Cela dit, je suis plus intéressé par cette réception (et ce qu'elle dit de nous par rapport à Lovecraft) que par l'effet de celle-ci. J'avoue lire sans grande passion la plupart des auteurs qui se réclament du Mythe de Cthulhu, avec quelques exceptions cependant. De même, les jeux, les bandes dessinées, etc. m'indiffèrent le plus souvent en tant qu'objet, mais je suis en revanche très concerné par le contexte qui donne naissance à ces adaptations.

Par exemple, dans The Last Lovecraft dont j'ai parlé ailleurs, on voit bien que le Mythe se résume à L'appel de Cthulhu et au Cauchemar d'Innsmouth, aucun autre texte n'est convoqué pour justifier de la narration. Et même ceux-là ne le sont que très superficiellement. Cela en dit beaucoup de ce que Lovecraft est en passe de devenir dans la culture populaire : un simple nom avec des tentacules.

Dernière modification par Schizodoxe (27-04-2011 17:46:34)


Je suis, voyez-vous, une sorte d’hybride intermédiaire entre le passé et le futur — archaïque dans mes goûts personnels, mes émotions et mes intérêts, mais d’un tel réalisme scientifique en philosophie, que je ne peux supporter d’autre point de vue intellectuel que le plus avancé.
HPL

Hors ligne

#12 27-04-2011 20:24:17

Adam
Membre
Lieu : Nantes
Inscription : 15-01-2011
Messages : 170
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Schizodoxe a écrit :

...Cela en dit beaucoup de ce que Lovecraft est en passe de devenir dans la culture populaire : un simple nom avec des tentacules.

Exactement ! c'est ce qui commence un peu à me fatiguer aujourd'hui ! Cela me fait penser au cycle "Poe" de Corman (excellent ceci dit): le nom faisait vendre à cette époque. Aujourd'hui, cela fait "in" de se dire lovecraftien quand on est auteur (médiocre, comme moi), ou dessinateur, ou cinéaste. Mais la choses est trop tentante pour mercantils d'objet à la con estampillés Cthulhu. J'ai même vu du savon Cthulhu ! Oui... Allez sur eBay, tapez cthulhu... et vous verrez ! Cela marche aussi, malheureusement, avec Lovecraft.
Attention, il y a aujourd'hui de fervents admirateurs du travail de HPL, qui lui rendent hommage en ayant pourtant leur propre style (je pense à W.H. Pugmire, auteur admirable). Il y a des artistes excellents qui sont inspirés par ce que l'on a coutume d'appeler le "mythe". Mais il y a aussi beaucoup de merdouilles qui utilisent Lovecraft comme d'une marque commerciale, et ça me dégoute !!!
Tiens, en reparlant de passionnés, il y a les gars du HPL Historical Society, qui font plein de bonnes et belles choses, je les admire pour celà. Pourtant, ils proposent aussi des petites culottes avec le "Elder-sign" imprimé dessus (et là, c'est n'importe nawak' !)
Revenons aux auteurs: connaissez vous les Chapebooks de "Rainfall" ? On y trouve des auteurs excellents (Ran Cartwright, mon chouchou, mais aussi Ann K. Schwader (excellente poètesse !) Joseph S. Pulver, Sr, Franklyn Searight, Tim Curran pour ceux que je connais bien pour apprécier leurs style). A decouvrir ici (beaucoup de titres sont épuisés, malheureusement). J'aime le travail que fait Steve Lines (illustrateur, poéte, écrivain et musicien), l'un des deux hommes derrière Rainfall. Il est dans l'esprit lovecraftien: presse amateur, beau boulot, respect des auteurs... il a la conception (selon ce que j'en pense) de l'amateurisme comme l'entendait Lovecraft (selon moi).
Bref, je finirais mon tout petit post (dans lequel je suis sans doute hors-sujet) en posant une question:
- C'est quoi être lovecraftien aujourd'hui ?


"L'on rêve en lettres de feu, l'on travaille en lettres d'argile" - Arthur Machen

http://cthulhuandco.jimdo.com

Hors ligne

#13 28-04-2011 11:22:15

Schizodoxe
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 21-05-2009
Messages : 766
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Le qualificatif lovecraftien peut renvoyer, selon moi, à deux catégories très différentes. La première regroupe l'effectif très large, pour ne pas dire pléthorique, des auteurs qui reprennent les codes, les références, les noms que l'on trouve dans les fictions écrites par Lovecraft. Cela peut être pour le meilleur ou pour le pire.

La seconde concerne des auteurs peu nombreux et moins évident à déterminer que dans le cas de ceux qui ponctuent leurs textes de clins d'œil plus ou moins discrets. Ces auteurs fondent l'horreur sur la même base que Lovecraft dans ses meilleurs textes à savoir l'insignifiance de l'homme dans un monde sans dieu et l'absurdité de toute chose dans un univers sans téléologie.

A vrai dire, j'aurais bien du mal à citer des noms pour la deuxième catégorie, à moins que l'on sorte du fantastique et de la science-fiction (quoique pas entièrement de cette dernière) et que l'on avance celui de Houellebecq qui joue superbement du sentiment d'horreur que l'on éprouve face à une littérature foncièrement matérialiste.

Dernière modification par Schizodoxe (28-04-2011 11:25:27)


Je suis, voyez-vous, une sorte d’hybride intermédiaire entre le passé et le futur — archaïque dans mes goûts personnels, mes émotions et mes intérêts, mais d’un tel réalisme scientifique en philosophie, que je ne peux supporter d’autre point de vue intellectuel que le plus avancé.
HPL

Hors ligne

#14 01-07-2011 09:52:40

Schizodoxe
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 21-05-2009
Messages : 766
Site Web

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Brève présentation de Tales of the Lovecraft Mythos par J.-M. Abrassart.

Un passage intéressant :

De manière quelque peu surprenante, dans l'introduction de cette anthropologie Robert M. Price prend la défense de l'interprétation du mythe proposée par August Derleth - qui a pourtant été fort critiquée par divers érudits (Dirk W. Mosig, S. T. Joshi, etc.). Il proposa en effet qu'il y aurait deux groupes d'entités cosmiques qui s'affrontent, l'un bon et l'autre mauvais (dans une optique qui fleure bon la religion chrétienne), et que certaines seraient de nature élémentaire. Dans ce contexte Cthulhu devient alors l'élémental aquatique.

A mettre en parallèle avec ceci.


Je suis, voyez-vous, une sorte d’hybride intermédiaire entre le passé et le futur — archaïque dans mes goûts personnels, mes émotions et mes intérêts, mais d’un tel réalisme scientifique en philosophie, que je ne peux supporter d’autre point de vue intellectuel que le plus avancé.
HPL

Hors ligne

#15 06-11-2013 21:33:09

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ?

Bonsoir à tous, adeptes de Lovecraft.

Je m'aperçois que l'on parle souvent de ce mythe (appelation trompeuse puisque Lovecraft ne l'a jamais intitulé ainsi), mais que je suis certain que personne ne s'entendra sur ce qui convient de le définir...

Donc souffrez un extrait de l'un de mes articles en tant qu'écrivain amateur, intitulé : "Ce que je pense de Howard Philips Lovecraft". Je l'ai écrit un soir de grand vent - non, c'est faux, en fait cela m'a pris quelques jours. Mon propos était entre autre de définir ce qui caractérisait ce mythe, et comment le séparer des autres récits de HPL.

"Les critères principaux peuvent se définir comme suit :

- L’horreur décrite doit détenir une dimension “cosmique”, exprimant une horreur à une échelle inhumaine, constituant une menace pour la planète entière, et dont la  nature est si étrangère à l’homme que sa perception de quelques bribes de connaissances la concernant est propre à elle seule à aliéner sa santé mentale ;
- Aussi, est il nécessaire que cette horreur soit réputée “indicible”, infiniment plus suggérée que montrée, par une série de références savantes ou de perception indirecte (le héros réalise ainsi l’horrible réalité par la seule découverte d’un objet dans “The Shadow out of Time”). L’attitude des héros consistera donc souvent en un refus de décrire exactement ce qu’ils ont appréhendé ;
- Cette horreur doit constituer l’expression de l’existence d’une véritable cosmologie de “dieux” dont le panthéon est souvent un contenu variable et un peu confus, mais qui s’inscrit dans un système d’ensemble rigoureux et immuable ;
- Afin de confirmer la dimension cosmique  de cette horreur, le ton du texte - notamment par l’emploi abondant de superlatifs et de signifiants macabres - doit constamment se maintenir à un extrême niveau de terreur panique de la part du héros narrateur ;
- Enfin, la référence obligée au Nécronomicon - de préférence accompagnée d’autres livres réputés “maudits” - doit être présente afin de conférer à ces “dieux” le caractère tantôt d’une religion (avec son culte, ses cérémonies, ses grands prêtres, ses adeptes) tantôt d’une science d’origine antique, une connaissance que l’homme a perdu au terme d’une perpétuelle décadence.

Cette liste de traits principaux réunit des conditions cumulatives pour assimiler tel récit à une histoire du Cycle de Cthulhu. Une autre série de critères plus secondaires qui ne s’imposent pas immanquablement est la suivante :

- Le récit se déroule surtout en Nouvelle Angleterre (on le sait, l’événement peut se dérouler extensivement dans l’Antarctique ou en Australie) ;
- Le héros est érudit, solitaire et excentrique. Il est le narrateur de sa propre histoire et subit seul les événements de cette dernière. Même s’il est entouré, on éprouvera toujours le sentiment que le malheur s’acharne sur lui seul (une exception notable : “L’abomination de Dunwich”, où aucun des protagonistes ne peut revendiquer le statut de personnage central) ;
- En raison du pessimisme lovecraftien, l’histoire s’achèvera par un sort néfaste pour le héros (qu’il faudrait plutôt qualifier à bien des égards, d’”anti-héros”) : mort, folie, métamorphose dégradante ou angoisse inextinguible jusqu’à la mort ;
- Les monstruosités sont - au moins officiellement - décrites en termes  matérialistes, et se réfèrent à un cycle de vie simplement différent du notre (élément de science-fiction) plutôt que relevant d’un monde surnaturel.

Ces critères secondaires se retrouvent souvent dans le mythe de Cthulhu, mais seule la première série est indispensable pour définir le corpus minima des nouvelles réunies dans cette catégorie. Citons les pour mémoire, même si la liste  semblera très limitative pour certains :

- The Call of Cthulhu (1926)
- The Dunwich Horror (1928)
- The Whisperer in Darkness (1930)
- The Shadow over Innsmouth (1931)
- The Dreams in the Witch-House (1932)
- The Horror in the Museum (1933)
- The Mountain of Madness (1931)
- Out of the Eons (1933)
- The Shadow out of Time (1935)
- The Haunter in the Darkness (1936)"


Oui, je sais, d'autres se montreront moins rigoristes et rigides que moi. A l'époque, c'était en 1991. Mais je revendique et assume ces déclarations, encore aujourd'hui. Une perle est précieuse parce qu'elle est rare, et non compromise par quelque impureté qui pourrait y résider. Je prends pour exemple "Dagon" : nous avons là le prototype de ce que sera "The Call of Cthulhu". Oui, mais voila, c'est un prototype, pas un récit achevé comme "L'appel du Cthulhu". On y suggère déjà l'existence de créatures sous-marine qui risquent d'investir notre monde. Mais cela est rapidement signalé, et ne vaut pas en qualité "L'appel de Cthulhu". "Dagon" recèle de ce qui fera le succès de Lovecraft, mais reste inabouti. Disons que je suis un "gardien du Temple" en ce qui concerne le mythe....

Je suis prêt à m'expliquer plus loin en délivrant d'autres extraits de mon article. Mais ce sera tout pour aujourd'hui. Cela dépendra des réactions à ce sujet.


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

Pied de page des forums