Howard Phillips Lovecraft

signature HPL
L'écrivain, son oeuvre, son influence

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 13-06-2006 12:20:09

Fritz aka Giacomo
Membre
Inscription : 13-06-2006
Messages : 2

Traductions françaises

Bonjour!

Je suis un fan italien de Lovecraft et je suis en train de lire ses contes en anglais.
Je pense d'avoir trouvé quelque erreur dans la traduction italienne de "L'image dans la maison déserte" (en anglais: "The picture in the house"; en italien: "Un'illustrazione e una vecchia casa") et je voudrais la confronter avec la traduction française.

ATTENTION: je ne sais pas si sur cet forum vous faites attention aux "spoilers" (je ne sais pas comment vous les appelez en français).
Ce qui suit dévoile l'œuvre, au moins en partie!



En particulier, il y a des problemes quando le vieil homme dit au protagoniste qu'il s'est interrogé sur les effects de la viande/chair (avant que la goutte de sang tombe sur le livre et l'éclair detruit la maison).
En anglais on peut lire que:

"They say meat makes blood an' flesh, an' gives ye new life, so I wondered ef 'twudn't make a man live longer an' longer ef 'twas more the same".

Quelqu'un peut contrôler la traduction française de cet morceau de text et la copier?

Merci beaucoup
(et pardonnez-moi moi pour le mauvais français - sourtout pour les accents oubliés!!!)

Fritz aka Giacomo

Hors ligne

#2 13-06-2006 15:28:30

Shinji
Membre
Lieu : Conflans-Sainte-Honorine (78)
Inscription : 20-05-2006
Messages : 253
Site Web

Re : Traductions françaises

Fritz aka Giacomo a écrit :

Je suis un fan italien de Lovecraft

Mais tu plaisantes : tu t'exprimes parfaitement bien en Français.

Rien à voir, désolé, mais puisque tu es Italien, pourrais-tu nous en dire plus sur le documentaire "Ipotesi di un viaggio in Italia" et sa suite ? (si tu les connais)

Dernière modification par Shinji (13-06-2006 15:30:14)

Hors ligne

#3 13-06-2006 19:49:21

Fritz aka Giacomo
Membre
Inscription : 13-06-2006
Messages : 2

Re : Traductions françaises

Shinji a écrit :

Rien à voir, désolé, mais puisque tu es Italien, pourrais-tu nous en dire plus sur le documentaire "Ipotesi di un viaggio in Italia" et sa suite ? (si tu les connais)

Je suis désolé: je n'ai pas vu ni le documentaire ni le film "Road to L.". J'ai seulement lu un entretien/interview avec Federico Greco, un des deux réalisateurs, publiée sur "Studi lovecraftiani" ("Etudes lovecraftiens"), une revue italienne dédiée à Lovecraft.
Dans l'entretien, Greco parle du manuscrit aventureusement retrouvé, de la invraisemblance de la hypothese du voyauge en Italie et du fait que son documentaire permet, malgrè cela, de "entrer" dans le monde de Lovecraft et de le comprendre comme artist.
Heuresement il ne pretend pas d'avoir fait la decouverte du siecle!

Je peux seulement dire que cette operation me charme beaucoup, parce que selon moi les paysages de la Plaine du Pô sont très angoissants et s'accordent avec les contes de Lovecraft.
Mais on parle d'art, pas de vérité historique! wink

Au revoir
Fritz aka Giacomo

Hors ligne

#4 14-06-2006 10:58:09

Shinji
Membre
Lieu : Conflans-Sainte-Honorine (78)
Inscription : 20-05-2006
Messages : 253
Site Web

Re : Traductions françaises

Merci pour ces précisions.

Hors ligne

#5 14-06-2006 13:34:39

Darkaeons
Antiquus Shub'Moderath
Lieu : Toulouse
Inscription : 13-05-2006
Messages : 1 048

Re : Traductions françaises

Merci ! j'ai bien envie de le voir ce document, il m'a l'air amusant :d t'es chaud pour des cours d'italiens surle forum mdr


"Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation tout ce qu'il renferme"

Hors ligne

#6 29-05-2008 20:20:01

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

Comme beaucoup d'entre vous le savent sans doute, les premières éditions françaises des oeuvres de HPL ont été publiées par les éditions Denöel, dans la collection "Présence du Futur".

A quelques reprises, j'ai lu les commentaires peu obligeants concernant le mode de traduction des nouvelles de Lovecraft par ces éditions, le principal accusé en cause étant le dénommé Jacques PAPY, l'un des critiques parlant même des "ignobles traductions" de ce dernier...

A la suite de mon commentaire sur les cahiers d'étude lovecraftiennes n° 2 de ST JOSHI ("Clefs pour Lovecraft), je me suis mis à repenser à l'article de Joseph Altairac à la fin de ce volume, article discutable, mais l'un des rares qui a eu le mérite d'avancer une hypothèse qui a le mérite de susciter la réflexion : le traducteur Jacques Papy aurait ni plus ni moins "saboté" les version originales des récits de HPL.

Ainsi, le commentaire suivant :

"Les coupures que subit le texte (en l'occurence "Les montagnes hallucinées", sont inadmissibles. Elles le vident de leur substance, et obligent le traducteur à se livrer à un travail de réécriture qui aggrave encore les choses. En fait, le texte est déformé à un tel point que l'on ne plus décemment parler de traduction. Il s'agit d'une adaptation, d'une sorte de digest qui donne au lecteur français une idée de l'oeuvre de Lovecraft, mais une idée seulement"

Pour ma part, je ne me suis intéressé au problème que fort récemment, et je ne concède que je n'ai peut être pas étudié cet aspect du problème de manière aussi approfondie que Joseph Altairac.

Pourtant, ses réflexions me laissent songeuses.

En effet, Altairac reproche à Papy d'avoir opéré de véritables coupures des versions originales, ce qui nous laisserait à penser que nous ne lisons en réalité jamais du vrai Lovecraft.

Il n'est pas dans mes intentions de nier que Papy ait pu donner une interprétation "libre" des fictions de HPL. Mais il me semble que ces accusations sont aussi insignifiantes qu'injustes.

En effet :

1) L'un des exemples qu'évoque Altairac pour appuyer ses dires. Je m'excuse par avance pour la longueur des citations, mais elles me semblent indispensables :

Jacques Papy aurait traduit : "Les granits et les grès précambriens ainsi recueillis confirmèrent notre hypothèse d'après laquellle ce plateau était homogène avec la masse du continent occidental".

Et Altairac de chercher à combler la lacune de Papy. En effet, à la suite de cet extrait, il aurait fallu ajouter selon l'interprétation littérale : "... mais pourtant différent de cette partie qui s'étend vers l'ouest au dessous de l'Amérique du Sud - qui, nous le pensons maintenant, forme un continent distinct et plus petit, séparé du plus grand par la jonction glacée des mers de Weddell et de Ross, malgré le fait que Byrd ne soit pas d'accord avec cette hypothèse"...

Voila donc pour le passage essentiel dont l'ignoble Papy nous aurait privé pour la nécessaire compréhension de la nouvelle "Les montagnes hallucinées" ! Reconnaissez, chez confrères en Cthulhu, que cette odieuse omission vous a totalement empêché de comprendre le récit à sa lecture, et que, grâce à ce rajout apporté par Altairac, la lecture de cette nouvelle en est rendue mille fois plus passionnante....

D'autant plus que nous sommes tous hantés dans notre vie quotidienne par ce genre de "précisions" géologiques qui, d'après la manière dont HPL lui même la rédige, est peut être seulement une hypothèse déjà controversée à l'époque, et aujourd'hui peut être totalement érronée comme nombre d'opinions scientifiques remontant à 80 ans en arrière...

2) Autre passage (cette fois ci un paragraphe intégral) que Jacques Papy, le laborieux traducteur des éditions Denöel, a osé supprimé de sa version (probablement parce que ce dernier avait été mis à l'index par l'Eglise catholique). En effet, alors qu'il se borne à aller à l'essentiel : Mais j'entreprends cette tâche à contrecoeur, car, je le crains fort, mes avertissements resteront vains., il oblitère totalement le commentaire qui suit :

"Finalement, il me faut compter sur le jugement et l'influence de quelques sommités du monde scientifique, qui aient d'une part assez d'indépendance d'esprit pour apprécier mes informations à leur propre valeur effroyablement convaincante, ou à la lumière de certains cycles mythiques primordiaux et déroutants au plus haut point, et d'autre part un prestige suffisant pour dissuader le monde de l'exploration dans son ensemble de tout programme imprudent et trop ambitieux dans la région de ces montagnes du délire" (version selon Simone Lamblin).

En m'excusant de la longueur de cette dissertation, je me risque à conclure (en attendant les retours de coups de bâton) : oui, l'abominable Jacques Papy n'avait pas opéré une traduction littérale de HPL. IL n'avait pas tenu à le reprendre en intégralité et s'est permis certains libertés. Mais au vu des "textes originaux", je trouve que l'on n'a peut être pas beaucoup perdu à ce que cet infâme personnage supprime ou sache résumer ce que HPL, indépendamment de sa formidable imagination et de son habileté dans la constrution narrative, rédige, (et tout particulièrement dans le mythe de Cthulhu), dans une prose emphatique et volontiers bavarde.

Ultime conclusion en forme de question : est il préférable de reproduire un texte de manière libre quant à la forme de l'oeuvre,mais tout en en respectant l'esprit, ou est il absolument indispensable de reprendre mot par mot la version d'origine pas nécessairement "fluide", et ce à la manière d'un vulgaire transcripteur ? sad

Dernière modification par Delapore (29-05-2008 20:29:09)


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#7 29-05-2008 20:53:00

KADATH
Avatar de Nyarlathotep
Inscription : 27-11-2006
Messages : 1 762

Re : Traductions françaises

Oui, Delapore, tu soulèves là une question ESSENTIELLE pour les francophones que nous sommes par rapport à notre perception de l'oeuvre réelle de Lovecraft. Je me souviens avoir lu la même nouvelle (mais j'avoue humblement avoir oublié de quelle nouvelle il s'agissait ...  hmm) dans deux traductions différentes. La poésie des images n'était pas la même, la puissance de certaines descriptions (ambiance, créatures, réaction du héros...) changeait sérieusement l'impact du texte sur le lecteur.
Il faudrait réaliser une étude complète sur les différents traducteurs en langue française d'HPL et leurs valeurs....
Est ce que cela existe? Qui peut répondre? Phlippe Gindre qui lit notre forum, Thibaut, un autre...
Personnellement ma connaissance de l'Anglais est très scolaire et limitée au monde professionnel où j'évolue. Je suis bien incapable de pouvoir porter un jugement qualitatif sur le travail de Jacques Papy...
Je trouve les textes des éditions Denoël très valables, mais je manque de points de comparasion.
D'ailleurs cette remarque peur s'appliquer à TOUTES les traductions du monde anglo-saxon: RE HOWARD, Robert BLOCH, August DERLETH, etc....
D'ailleurs QUEL INTERET aurait eu Jacques Papy de "censurer" Lovecraft ?...:|:|

Dernière modification par KADATH (29-05-2008 20:54:39)


Les jeunes lions n’ont pas besoin qu’on leur apprenne la férocité et les êtres humains la rapacité et les tricheries. Les qualités sont innées et sans lien avec la faculté intellectuelle naturelle.HPL(Lettre à Alfred Galpin, mai 1918)

Hors ligne

#8 29-05-2008 22:23:05

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

Disons que la "censure" ne s'applique pas évidemment au sens politique du terme, tu l'as bien compris. Les détracteurs de Papy l'accusent apparemment d'avoir "expurgé" des passages lovecraftiens parce que ce dernier les trouvait trop longs.

La prose de HPl a été parfois contestée par ses propres compatriotes. Moi aussi, mon anglais reste celui d'un écolier (et encore ! d'un mauvais écolier). Mais si j'ai bien tout compris, HPL avait délibérément choisi, d'une part la prose du XVIII° siècle anglais (Pope, le docteur Johnson...), et d'autre part le style exalté d"Edgar Poe accompagné d'une véritable pléthore de superlatifs, d'interjections, et d'adjectifs souvent inutiles.

Moi, j'ai peur que si l'on cherche à traduire vraiment HPL "in texto" comme le voudrait (peut être ?) ST JOSHI, ce langage (qui devait déjà sembler étrange aux yeux des propres compatriotes de Lovecraf) nous rebuterait. C'est pourquoi je ne suis pas sûr que ce soit une si mauvaise chose que Papy ait préféré apparemment écrire dans un français élégant, supprimer certaines références scientifiques aujourd'hui dépassées, ou abréger le style de HPL un peu... pompeux que même les traductions françaises ne parviennent pas nécessairement à atténuer. Moi, j'avais un ami qui aimait HPL à l'origine, mais qui m'a avoué qu'il a interrompu la lecture de "L'affaire Charles Dexter Ward" à cause du style.

J'ai tenté d'autres comparaisons entre les diverses traductions (Papy et les autres, quoique je ne puisse plus me souvenir de quels textes) : j'ai aussi ressenti une différence quant à la pertinence du choix des mots, des tournures de phrase, de la richesse (ou de la pauvreté) du vocabulaire employé.

Je n'ai pas la réponse quant au meilleur traducteur français de HPL, il faudrait effectivement demander à d'autres qui se sont plus penchés sur le sujet.

Il faut dire aussi que cela ne doit pas être facile de traduire un coco pareil : je pense au langage pseudo-rural comme le parle Zadok Allen ou les pécores de Dunwich. Comment restituer la saveur du patois de Nouvelle-Angleterre en français ? C'est de l'auvergnat ou du franc-comtois ? smile

Un ultime mot sur le style de HPL, même si l'on s'écarte un peu du sujet : je ne sais plus si c'est ST JOSHI qui, voulant souligner le large éventail stylistique de HPL, avait fait remarquer au sujet de "L'image dans la maison déserte" qu'il y prouvait sa capacité à installer un dialogue... En tout les cas, le moins que l'on puisse dire est qu'autant que je me souvienne : à quelques deux trois récits près, c'est une exception dans son oeuvre, trop volontiers consacrée à des monologues se privant de ces conversations qui auraient pu ajouter à ses histoires un aspect plus... vivant.

Dernière modification par Delapore (29-05-2008 22:26:39)


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#9 30-05-2008 14:48:06

Fungi de yuggoth
Membre
Inscription : 16-05-2008
Messages : 86

Re : Traductions françaises

Ben, je trouvais, avant de lire tout cela, que Papy etais le meilleur traducteur, donc quelqu'un qui bosse pour avoir une fluidité dans le texte et une bonne prose, tout cela en traduisant et (je le crois) respectant l'oeuvre de lovecraft ne PEUT PAS avoir coupé de grosse parties de l'oeuvre. Et puis, qui vous dit que ce n'est pas (et je le pense plutot) l'editeur qui aurais demandé a racourcire le recit, pour le rendre plus apte et moin "longuée" pour le grand public.

Je ne dit pourtant pas que ces coupures son bonnes, juste que je ne pense pas qu'elle soit l'oeuvre de Papy.


Signature en cour.

Hors ligne

#10 30-05-2008 21:01:41

abdul al-hazred
Membre
Lieu : Irem, cité aux 1000 piliers.
Inscription : 01-12-2007
Messages : 663

Re : Traductions françaises

arg! je ne regarde jamais les noms de traducteurs... et pour etre honnete, meme si je prete le flanc a tout lynchage public sur internet, j'ose avouer que uje trouve aussi certains passages de lovecraft longuets...


de retour d'Irem....

Hors ligne

#11 31-05-2008 09:49:04

SlaiN
Membre
Inscription : 30-01-2008
Messages : 193

Re : Traductions françaises

Moi j'étais au courant mais bon voila...
J'aurais bien lu les textes originaux mais comme j'ai déjà du mal à me procurer les versions françaises en librairie, faut pas demander les anglaises...

Hors ligne

#12 31-05-2008 16:49:34

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

abdul al-hazred a écrit :

et pour etre honnete, meme si je prete le flanc a tout lynchage public sur internet, j'ose avouer que uje trouve aussi certains passages de lovecraft longuets...

Oui, ce n'est peut être pas tout à fait le thème de ce sujet dans la mesure où, si j'en crois du moins ce Joseph Altairac, Jacques Papy aurait pratiqué de nombreuses coupes sombres dans sa traduction (au moins dans "Les montagnes hallucinées" - en sorte que l'on serait passé de 260000 signes à 185000).

Donc nous serions sensés ne jamais découvrir de "longueurs" dans les textes de HPL si les autres traducteurs français ont réalisé le même "sacrilège".

Mais comme nous sortons là un peu du sujet (ce seraient les nouvelles originelles de HPL qui seraient trop longues),  je préfère en profiter pour créer un nouveau thread qui, je pense, a aussi son intérêt.

Dernière modification par Delapore (31-05-2008 16:50:49)


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#13 17-06-2008 12:10:33

florent calvez
Membre
Inscription : 08-04-2008
Messages : 21

Re : Traductions françaises

allez, à mon tour d'ajouter mon p'tit grain de sel : je viens de relire les montagnes hallucinées, éditions bouquins, traduit par Lamblin. Et...
je ne sais pas quel est la tournure du texte original, mais... Pffff... Longueurs navrantes, répétitions assommantes, approximations nombreuses... La lecture en est réellement pénible, si bien que si on finit le texte, ce n'est que grâce à l'idée et au thème...
C'est vrai que de prime abord, je ne supporte pas l'idée saugrenue de laisser au traducteur les largesses de revoir le texte, de jauger si le texte est valable ou non... Il faudrait que je me procure le texte original pour comparer... Quelqu'un sait ?


Lovecraft, ça fout les shoggoths...

Hors ligne

#14 17-06-2008 16:45:33

SlaiN
Membre
Inscription : 30-01-2008
Messages : 193

Re : Traductions françaises

Cette nouvelle est faite pour être "lente" à la base non?

Hors ligne

#15 17-06-2008 19:34:50

KADATH
Avatar de Nyarlathotep
Inscription : 27-11-2006
Messages : 1 762

Re : Traductions françaises

Que le texte original soit respecté seulement à 90% n'est pas vraiment dramatique, puisque nous sommes un public francophone et qu'à moins d'être licencié es philologie germanique, je ne vois pas ce qui nous autorise à critiquer le travail de Jacques PAPY...Ce qui compte c'est l'émotion que ressent un lecteur en découvrant un texte.
Puisque l'on évoque "Les montagnes hallucinées", la version de Papy aux éditions Denoël m'a, lors de sa première lecture, laissé un sentiment d'évasion et de merveilleux que je n'ai jamais oublié. Les quelques longueurs dans les explications scientifiques de l'expédition polaire ne faisaient que préparer le lecteur à la découverte de la cité perdue....
Cette nouvelle reste et restera un  chef-d'oeuvre, et comme Delapore, je pense que Papy a eu raison "d'adapter" le texte original pour le rendre plus accessible au public francophone.


Les jeunes lions n’ont pas besoin qu’on leur apprenne la férocité et les êtres humains la rapacité et les tricheries. Les qualités sont innées et sans lien avec la faculté intellectuelle naturelle.HPL(Lettre à Alfred Galpin, mai 1918)

Hors ligne

#16 17-06-2008 20:22:16

florent calvez
Membre
Inscription : 08-04-2008
Messages : 21

Re : Traductions françaises

ouais, mais je parlais de la trad de (suzanne ?) Lamblin...
J'avais un souvenir bien meilleur (lue la première fois il n'y a pas loin de 20 ans, on rajeunit pas...) des Montagnes Hallucinées. Il est donc fort possible que j'ai lu à l'époque la traduction de Papy... qui pour le coup serait bien meilleure !

Sur le principe de tronquer, de sabrer dans le texte original, ça me chiffonne. Si on réécrit lovecraft pour qu'en français, on ait un texte aussi efficace que la traduction d'un King, par exemple, c'est obérer la qualité du texte, et en quelque sorte, et histoire de provoquer un chouïa, "trahir", non ?
On peut l'univers d'un écrivain tout en étant plus réservé sur son écriture...


Lovecraft, ça fout les shoggoths...

Hors ligne

#17 17-06-2008 22:48:37

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

Il ne manquerait pas un verbe dans ta dernière phrase, Florent ?

Et dire que je m'étais promis de ne pas ramener ma fraise aujourd'hui, histoire de ne pas vouloir donner l'impression que je veux toujours avoir le dernier mot en tout !...

.... Et je la ramène quand même ! Mais c'est votre faute, aussi, il ne fallait pas relancer ce débat dont j'étais l'initiateur, et qui fait que je me sens aussi un petit peu concerné ! wink

Florent, il y a quelque chose que je ne comprends pas :

- tu sembles trouver que la traduction par Papy est meilleure  que celle de Simone Lamblin - si cette traduction lue il y a 20 ans est bien la sienne. Or le fait en soi n'est pas contesté : Papy a bien quelque peu "adapté" la nouvelle de HPL (à juste titre, selon moi, autant que j'ai pu en juger à mon petit niveau, c'est à dire un seul texte : "Les montagnes hallucinées"). Donc tu as apprécié la version "adaptée" par Papy.

- pourtant, dans le même temps, tu répugnes à l'idée que l'on puisse se permettre des libertés dans les traductions.

Ces deux faits me paraissent contradictoires.

Je conçois parfaitement ta réticence en tant qu'auteur. Si REANIMATOR devait être transcrit en fidjien, je comprendrais que cela te déplairait que l'on ne respecterait pas son intégralité originelle. (je sais, on parle de HPL, pas de ta BD, mais le problème est le même).

Seulement tu t'exprimes comme créateur et artiste (HPL lui même avait posé comme seule condition à Weird Tales dans sa lettre de 1923 qu'aucune coupure, à la virgule près, ne soit pratiquée dans ses textes).

Maintenant, à ton tour, essayes de te mettre à la place des lecteurs : si un auteur est trop bavard ou que sa prose est trop lourde, une traduction intégrale risque de le saoûler, et il s'en ira lire quelqu'un d'autre (aux dépends de l'auteur, mais aussi à ses propres dépends, car il lui aura échappé ce que l'oeuvre avait peut être malgré tout de bonne en soi).

Donc dans certains cas, il vaut mieux ne pas appliquer un "principe", mais juger au cas par cas, selon que la version originale est fluide ou si elle est indigeste. D'autant plus que Kadath a justement souligné le problème des frontières linguistiques, et que les différences culturelles peuvent justifier ces "adaptations" (et non des "trahisons").

Or je n'ai pas le sentiment que Papy a "trahi" le travail de HPL, en tout cas en ce qui concerne "Les montagnes hallucinées". Et, au pire, si tu tiens toujours au mot "trahison", ce serait alors au niveau du style, et ce dans une proportion raisonnable. Mais à mon sens, il n'a jamais trahi ni l'intrigue en soi, ni l'esprit de l'oeuvre, et il n'a pas compromis l'intérêt du texte, ce qui reste l'essentiel.

A part ça, j'avais oublié de te souhaiter la bienvenue sur le forum, donc :

"Entrez, entrez sur notre site, cher ami, et laissez y un peu de la joie que vous y apportez !" (comte Dracula) smile


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#18 17-06-2008 23:17:08

florent calvez
Membre
Inscription : 08-04-2008
Messages : 21

Re : Traductions françaises

oui, le mot était "aimer", important s'il en est !
Euh... Vous avez lu la traduction de Lamblin (Simone, donc) ?

Je ne sais pas si elle est plus fidèle que celle de Papy (et c'est un peu la question que je me posais). Parce que ou Lovecraft s'est gravement planté sur ce roman en particulier (et ça m'étonnerait) ou la traduction est vraiment foirée... Pour avoir lu la quasi intégralité de l'oeuvre lovecraftienne traduite, je pense sincèrement que ce texte, en particulier, a été réellement saccagé.

C'est compliqué, j'imagine, de "translater" un style très "stylé" d'anglais en français. Mais, c'est possible. Je n'ai jamais été gêné par la traduction de Poe par Baudelaire (et pour ce que j'en ai lu en anglais, ça me semblait conforme autant dans l'esprit que dans l'élégance). Et pour le coup, le côté pompeux, verbeux est infiniment préférable à un vocabulaire pauvre, à des répétitions incessantes et à des approximations plus qu'énervantes (parce que ça s'approche de la faute de français, tout de même...)

Et je pense qu'on peut être fidèle tout en restant fluide même en français. D'ailleurs, il est intéressant de constater que l'on sent les changements de style dans les textes du mythe écrits par d'autres auteurs...
Réécrire, s'autoriser des ellipses parce qu'on trouve l'original pompeux, je trouve le principe un peu poussif, et oui, je ne supporterais pas qu'on me le fasse : un peu comme si on balançait du blanco sur mes dessins, parce qu'il y aurait, au gout de l'éditeur étranger, trop de traits... Je trouve cela i-nad-mis-sible !
Et là, si on appelle cela traduction, il y a tra-hi-son (ok j'arrête de disséquer les mots smile)

Merci pour ton message de bienvenue, et désolé de t'obliger à revenir sur le forum !


Lovecraft, ça fout les shoggoths...

Hors ligne

#19 18-06-2008 13:39:28

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

florent calvez a écrit :

oui, le mot était "aimer", important s'il en est !

désolé de t'obliger à revenir sur le forum !

Pas de mal, Florent, c'est ma faute en fait : je n'avais qu'à ne pas lancer ce sujet sur le site !!! wink

Tu as raison sur deux points essentiels :

- on peut aimer l'univers d'un écrivain tout en restant plus réservé sur son style.
- le mot "aimer" est un mot très important - et son concept indispensable dans la vie ! smile

Pour le reste, je reconnais que je ne peux plus rien dire de plus, à moins de répéter mon post précédent dans une autre version (en anglais par exemple, puisque c'est là le sujet de ce thread). Pour la question des traductions, on a chacun nos positions. Alors, se les répéter, cela serait tourner vainement en rond.

Pour les traductions de Poe, ça dépend des textes. Je me rappelle que "Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall" m'a vraiment gonflé (sans mauvais jeu de mots) mais c'est peut être parce que le texte est relativement long alors que l'idée m'indifférait (une aventure pseudo-scientifique naïve complètement dépassée aujourd'hui).

Par contre, les textes de Poe consacrés à l'épouvante et au fantastique (ses meilleurs) sont toujours assez courts. Evidemment, un style pompeux est d'autant plus acceptable que le texte est court. C'est pour cela que l'on peut lire la meilleure partie de l'oeuvre de Poe sans s'ennuyer. Et Baudelaire avait une élégance de style autre que celui de Simone Lamblin !

Enfin, je crois, pour répondre à ton premier paragraphe, que Simone Lamblin a l'air d'être plus fidèle à HPL que Papy, dans le sens d'une traduction "littérale", puisqu'on trouve chez elle des phrases ou des paragraphes que l'on ne retrouve pas chez ce dernier.

De manière générale, le problème est que malheureusement, il semble qu'il n'existe personne sur ce site pour pouvoir comparer les textes originaux de l'oeuvre de HPL et les textes traduits en français. Il faudrait lancer un appel à l'aide à l'un de nos amis de la Nouvelle-France (pardon : le Québec libre) et qui habite le plus près possible de la John Hay Library à Providence. Lui seul, en bon bilingue, pourrait peut être nous donner une réponse définitive sur le sujet.


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#20 18-06-2008 14:06:05

florent calvez
Membre
Inscription : 08-04-2008
Messages : 21

Re : Traductions françaises

je suis bien d'accord : évitons de nous répéter au risque d'être lassants ! Que cela n'empêche pas la précision et la justesse des arguments !


Lovecraft, ça fout les shoggoths...

Hors ligne

#21 18-06-2008 20:14:51

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

J'ai pas trop bien saisi le sens de la 2° phrase...


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#22 18-06-2008 20:17:35

florent calvez
Membre
Inscription : 08-04-2008
Messages : 21

Re : Traductions françaises

je voulais dire qu'il ne fallait pas censurer une quelconque velléité de précision en craignant de se répéter...


Lovecraft, ça fout les shoggoths...

Hors ligne

#23 18-06-2008 21:40:13

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Traductions françaises

Ah oui, là d'accord !

Que cela ne t'empêches donc pas de courrir le risque de te répéter si tu as des précisions à apporter... c'est juste que, en ce qui me concerne, je ne saurais plus lesquelles ajouter sans l'aide du Canadien...

Dernière modification par Delapore (18-06-2008 21:40:53)


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#24 03-07-2008 11:29:55

Comte d'Erlette
Membre
Lieu : Nulle part et partout.
Inscription : 06-06-2008
Messages : 59

Re : Traductions françaises

A propos de traductions, je viens de relire Herbert West, réanimateur (qui soit dit en passant n'était pas si horrible que dans mes souvenirs ^^) et j'ai été surpris par deux choses:

- La répétition de résumés des évènements déjà passés dans chaque début de chapitre

- Une phrase dont la traduction me semble approximative dans le chapitre IV: "Au secours! Arrière, maudit démon aux cheveux filasse! ne me touche plus avec cette maudite aiguille!"
Le détail "aux cheveux filasse" et la tournure de phrase "ne me touche PLUS avec cette maudite aiguille" m'avait induit en erreur quand au fait que ce soit bien West le démon en question.

Sont ce des erreurs de traductions ou bien des petites incongruités d'HPL lui même?
Soit dit en passant, la traduction de l'édition que j'ai est de Paule Pérez


"Just need one more thing, Cthulhu for president." -Bloop, by The Vampire Choir

Hors ligne

#25 03-07-2008 12:56:26

VanPrinn
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-06-2008
Messages : 424

Re : Traductions françaises

Pour répondre à tes questions au sujet d'"Herbert West" :

-Les résumés assez lassants au début de chaque épisode sont dus à la publication de cette nouvelle en feuilleton dans une revue humoristique (!) pour lequel HPL était payé à la pige.

-Quand à la phrase en question, c'est un bel exemple des lourdeurs et impropriétés de la traduction de Paule Pérez (même soi-disant "revisée").
Voici la version originale : "Help ! Keep of, you cursed little tow-head fiend -- keep that damned needle away from me !" "Tow-head" est évidemment une allusion au "yellow hair" de West, mais la fin de phrase aurait du se rendre par : "éloigne cette damnée aiguille !"

Dernière modification par VanPrinn (03-07-2008 15:40:36)


Jean Alain M.

Hors ligne

Pied de page des forums