Howard Phillips Lovecraft

signature HPL
L'écrivain, son oeuvre, son influence

Vous n'êtes pas identifié(e).

#76 17-06-2016 10:41:32

admin
Autre dieu d'Azathoth
Inscription : 18-12-2005
Messages : 1 261
Site Web

Re : [AUTEUR] Clark Ashton Smith

Quelques heures pour contribuer, la barre des 75000 € est bientôt atteinte smile

EDIT : palier final à 80000€ atteint ! C'est génial, il me tarde de voir le coffret définitif mais que Mnemos prenne son temps pour le peaufiner. Mes vieux vont retourner dans les tréfonds de ma bibliothèque smile
Ça augure d'un retour en grâce de la génération Weird Tales smile

Dernière modification par admin (17-06-2016 20:30:15)


"N'est pas mort à jamais qui dort dans l'éternel
Mais d'étranges éons rendent la mort mortelle"

Hors ligne

#77 29-08-2016 22:24:42

admin
Autre dieu d'Azathoth
Inscription : 18-12-2005
Messages : 1 261
Site Web

Re : [AUTEUR] Clark Ashton Smith

Pour info, Mnemos a annoncé les noms des spécialistes qui interviendront sur l'appareil critique :

Il s'agira de Scott Connors et de S. T. Joshi ! Pour celles et ceux qui ne les connaissent pas, Scott Connors est l'un des meilleurs spécialistes américains de CAS dont il a dirigé dernièrement l'édition anglo-saxonne faisant autorité des textes de fantasy de notre auteur chez Night Shade Books et S. T. Joshi est le spécialiste de H. P. Lovecraft dont il a publié la biographie de référence. Nous sommes heureux et honorés de compter parmi l'équipage ces deux érudits talentueux.


"N'est pas mort à jamais qui dort dans l'éternel
Mais d'étranges éons rendent la mort mortelle"

Hors ligne

#78 05-01-2017 22:20:54

Charles D Ward
Membre
Inscription : 13-11-2016
Messages : 5

Re : [AUTEUR] Clark Ashton Smith

Hello tout le monde, je vous propose une traduction effectuée par mes soins, d'un poème de Clark Ashton Smith, dont j'admire l'oeuvre, et ça permettra peut-être à certain de le découvrir ! Et si vous voulez d'autres traductions n'hésitez pas à le demander.

Averoigne ( Traduction )

En Averoigne l’enchanteresse tisse
D'étranges sortilèges appelés à changer le soleil,
Ou la vigoureuse lune d'Hécate
Sous les tours tapissées de lierre.
Au crépuscule, venant de berceaux ensevelis de solanaceae,
Les rampantes vipères asservis, pour être
Les envoyés de son imprécation;
Et des philtres éreintant les tombes de grasses feuilles
Qui s’écoulent à travers des trous argentés.

En Averoigne de noir fantômes s'envolent
De pestilentielles fosses et d'un lac stagnant
Glissant à travers le festival criard
Dans des cités éclairées d'un autre temps.
Qu'il s’agit de la mort ou de la naissance, le carillon
De l'immuable cloche suspecte
Un fracas s'ébruite, pendant que des satyres taillent
Avec une bouche maussade, une pierre sombre
Dans un gémissement sans fin.

En Averoigne réside le mage.
Si profond est le silence de sa cellule,
Toute sa vie il entend les monarchies atemporelles
Qui marchent d'un pas résonnant tel le tonnerre
Dans des châteaux de fer défilant devant la lune-
Dans des douves avec l'éternité;
Et il entend croître le rire acariâtre
Des Nornes qui conspirent pour le funeste âge
Et les guerres que les soleils devront mener.

En Averoigne la Lamie chante
A des lyres émanant d'antique mausolées
Et laisse ses tresses chuter
Devant un miroir nécromantique.
Elle voit passer ses amants aux veines desséchées,
Doucement ils crient pour elle, et tout
Le malheur qu'ils trouvent, la sérénité qu'ils cherchent,
Se répand dans les cordes ternies
Qui conte d’archaïques choses.


Averoigne ( Original )

In Averoigne the enchantress weaves
Weird spells that call a changeling sun,
Or hale the moon of Hecate
Down to the ivy-hooded towers.
At evening, from her nightshade bowers,
The bidden vipers creep, to be
The envoys of her malison;
And philtres drained from tomb-fat leaves
Drip through her silver sieves.

In Averoigne swart phantoms flown
From pestilent moat and stagnant lake
Glide through the garish festival
In torch-lit cities far from time.
Whether for death or birth, the chime
Of changeless bells equivocal
Clangs forth, while carven satyrs make
With mouths of sullen, sombre stone
Unending silent moan.

In Averoigne abides the mage.
So deep the silence of his cell,
Life hears the termless monarchies
That walk with thunder-echoing shoon
In iron castles past the moon—
Fast-moated with eternities;
And hears the shrewish laughters swell
Of Norns that plot the impested age
And wars that suns shall wage.

In Averoigne the lamia sings
To lyres restored from tombs antique,
And lets her coiling tresses fall
Before a necromantic glass.
She sees her vein-drawn lovers pass,
Faintly they cry to her, and all
The bale they find, the bliss they seek,
Is echoed in the tarnished strings
That tell archaic things.

Hors ligne

#79 06-04-2017 11:57:44

Brown Jenkin
Membre
Lieu : La maison de la sorcière
Inscription : 29-09-2016
Messages : 37

Re : [AUTEUR] Clark Ashton Smith

Et bien... C'est une très bonne traduction, fidèle au rythme et à l'ambiance de l'original. Bravo !


Iä ! Iä Yog Sothoth !

Hors ligne

#80 23-07-2017 17:59:58

The_Whisperer
Membre
Inscription : 12-11-2011
Messages : 372

Re : [AUTEUR] Clark Ashton Smith

Bon ces nouvelles traductions de Smith sont une grande déception, inégales et globalement une vraie baisse de qualité. Ca ne m'enchantait guère que Mnémos s'en charge, j'aurais dû rester sur ma première impression.

Hors ligne

Pied de page des forums