Howard Phillips Lovecraft

signature HPL
L'écrivain, son oeuvre, son influence

Vous n'êtes pas identifié(e).

#101 02-05-2013 22:52:03

Pickman
Membre
Inscription : 17-08-2011
Messages : 95

Re : Littérature fantastique

Delapore a écrit :

A propos, bien que cela relève du domaine musical, quelqu'un ci a t'il écouté le premier album d'Alan Parsons Project : "Tales of Mystery and Imagination" ?

Oui.
C'est intéressant, parfois déconcernant (The Raven avec une voix électronique...) de revisiter ainsi l'univers de Poe dans le style pop symphonique mais il y a une vraie démarche artistique, assez originale.

Full album sur You Tube : http://www.youtube.com/watch?v=bpko7c3hte0

Dernière modification par Pickman (02-05-2013 22:56:15)

Hors ligne

#102 02-05-2013 22:58:20

Bel Shamharoth
Membre
Inscription : 29-03-2013
Messages : 51

Re : Littérature fantastique

Pareil, je préfère ce dernier morceau, symphonique, au reste de l'album.


Ton ami, lui, va rencontrer Bel-Shamaroth. Toi, tu vas seulement mourir.

Hors ligne

#103 03-05-2013 02:27:29

The_Whisperer
Membre
Inscription : 12-11-2011
Messages : 372

Re : Littérature fantastique

Delapore a écrit :

N"oublions pas non plus que si certains récits de HPL sont datés, c'est encore plus le cas pour Edgar Poe. On peut déplorer la chose, mais c'est ainsi.

A mon goût l oeuvre d HPL a très bien évolué, celle de Poe a toujours, globalement, un parfum d éternité, et l âge n a pas fait baisser significativement l intérêt de leurs oeuvres (pour moi bien au contraire, car j aime lire de vieux écrivains, essayer d entendre des époques et des pensées que je pourrais pas connaître autrement, mais là n est pas le sujet...).

Enfin je crois que la question du "daté/très daté" (dans le sens "vieilli" - et on peut avoir un goût ancien sans être péjorativement daté), que ce soit chez l un ou l autre, est loin d être aussi évidente. Tu prêtes un peu ton point de vue aux autres, par exemple, j ai vu beaucoup de gens apprécier Arthur Gordon Pym, ou les enquêtes de Dupin, et un récit -ou sa modernité- ne se mesure évidemment pas à son genre, sa dose d horreur ou de science fiction. Un récit d atmosphère met un temps particulièrement long à vieillir, les évolutions scientifiques, tout ça, c est secondaire. Et inutile de dire qu un conte gothique a plutôt besoin d un style ancien, c est pas pour autant qu il est dépassé ; pour moi, dire aujourd hui qu un Ligeia est désuet, par exemple, c est comme dire que la poésie l est devenue. Laissons parler un essai lu récemment sur Poe :

"Par la constante présence des idées et des émotions générales, par la vérité supérieure, son œuvre reste hors d'atteinte de la caducité; les rares détails qui la datent s'effacent sans en rien altérer d'essentiel. Il n'a point tracé de caractère, et ses héros sont figuratifs; mais tous révèlent un caractère, qui est le sien propre, et celui-là ne périra pas. Il est, pour nous tous, un saisissant moderne, ayant le premier conçu l'application à l'art des méthodes expérimentales et l'adjonction des éléments scientifiques. Son œuvre demeure intacte, close, évidente et énigmatique."

Delapore a écrit :

Enfin, les jeux de rôles ont exploité l'imaginaire de Lovecraft, pas celui de Poe (encore qu'il faudrait plutôt dire : "l'imaginaire de HPL et celui de Derleth et les autres pasticheurs de Lovecraft). Encore une fois, je ne prétends pas que l'un est meilleur que l'autre, mais peut ont imaginer un jeu de rôle à partir de "La chute de la maison Usher" ?

Qu une oeuvre (et son lectorat) se prête facilement ou non aux jeux de rôles, ne dit rien de plus sur celle ci en effet...

Dernière modification par The_Whisperer (03-05-2013 02:34:18)

Hors ligne

#104 03-05-2013 13:14:21

KADATH
Avatar de Nyarlathotep
Inscription : 27-11-2006
Messages : 1 762

Re : Littérature fantastique

Delapore a écrit :

...Enfin, vraiment, aujourd'hui, parmi les jeunes, qui s'intéresse encore à "Le canard au ballon" ou à "Les aventures d'Arthur Gordon Pym", sans parler de "Perte de souffle" ou "Le diable dans le beffroi" ...Enfin quoi, il y a presque un siècle entre les deux hommes, cela peut expliquer aussi bien des choses... .

C'est toujours risqué, surtout à notre époque où l'on ne peut plus rien dire sur rien  ni personne , de placer une hiérarchie (hou, le vilain mot politiquement incorrect smile ) entre deux auteurs, mais pour le coup je donne entièrement raison à Delapore.

Allez, je me lance: POE a vraiment fort vieilli et à part quelques textes dont le brillant "La Vérité sur le cas de M. Valdemar" cet auteur est a ranger parmi les "Grands classiques". Lovecraft est toujours actuel, il suffit de voir les nombreuses adaptations tirées de son oeuvre.

Stephen King le disait il y a encore quelques mois lors d'un interview à quel point il est redevable envers HPL...

Bon, je prends contact avec mon avocat et je file à Roisy acheter un billet pour la Patagonie tongue


Les jeunes lions n’ont pas besoin qu’on leur apprenne la férocité et les êtres humains la rapacité et les tricheries. Les qualités sont innées et sans lien avec la faculté intellectuelle naturelle.HPL(Lettre à Alfred Galpin, mai 1918)

Hors ligne

#105 03-05-2013 21:48:13

The_Whisperer
Membre
Inscription : 12-11-2011
Messages : 372

Re : Littérature fantastique

(comme je buguais cet aprem je termine mon message)

Je veux bien reconnaître que quelques textes de Poe ont un peu perdu en intérêt. Seulement, on dit facilement qu untel est daté quand on est pas un grand fan, l avis s oriente, on reste dans l optique "il faut de l horreur, et de cette façon", et ça m étonnerait pas que vous soyez hermétiques à certain style (parce que, considérer la traduction de Baudelaire comme "une parmi les classiques", c est dur). Après, c est pas que vous pouvez rien dire, mais on est pas obligé d être d accord.

KADATH a écrit :

Stephen King le disait il y a encore quelques mois lors d'un interview à quel point il est redevable envers HPL....

Et ça prouve quoi? Si tu vas par là, Poe, Shakespeare, et on peut au moins remonter jusqu à Homère, continuent d influencer quelqu un tous les jours. Il me semble que Stephen King n aime pas Edgar Poe (et qu il le fait savoir dans Shining), mais pour moi c est juste pas une référence. En même temps, quand on se force à écrire dix pages tous les jours... C est comme le monde du téléfilm qui, avec son petit investissement, essaierait de doubler le cinéma.

KADATH a écrit :

Lovecraft est toujours actuel, il suffit de voir les nombreuses adaptations tirées de son oeuvre.

Précision au cas où, j ai jamais dit que Lovecraft avait moins bien vieilli. Mais est ce que Jane Austen, ou le comics Iron Man, sont moins datés maintenant parce qu on multiplie les films? Non encore une fois, la modernité d une oeuvre ne se mesure pas à sa popularité, ni à ses produits dérivés. Surtout qu en adaptant une oeuvre, il est très facile de l actualiser pour ce nouveau support.

Dernière modification par The_Whisperer (03-05-2013 22:03:12)

Hors ligne

#106 04-05-2013 02:20:43

Pickman
Membre
Inscription : 17-08-2011
Messages : 95

Re : Littérature fantastique

J'ai l'impression qu'il y a comme un petit embrouillamini sur ce sujet "daté/pas daté".
Il s'agit de parler du style d'écriture ou du contenu des histoires et/ou de la manière de traiter le fantastique et des influences ?

Parce que, quand Kadath dit que King affirmait être redevable à HPL, on ne parle pas du style d'écriture évidemment. Alors de quoi d'autre ? Du contenu fantastique ? De l'univers romanesque ? Des personnages ?
Je me demande à quoi King fait allusion car, personnellement, je ne vois pas de lien entre les ouvrages de King et ceux de HPL, même de loin.
King a écrit une nouvelle-pastiche fort inspirée de HPL et publiée dans le recueil Danse macabre (et peut-être quelques autres que je n'ai pas lues) mais pour moi ça s'arrête là.
L'horreur de King n'est pas "indicible". Elle n'est pas cosmique non plus. Le contexte de ses romans est ultra-réaliste, respectant le principe du fantastique  de la seconde moitié du 20iè siècle du basculement du quotidien le plus banal vers le fantastique (comme chez Richard Matheson). Ses personnages sont très fouillés (contrairement aux narrateurs de HPL). La psychologie est très présente. La dimension sociale aussi. Ses romans sont souvent des pavés. Etc... etc...
Je ne vois pas l'influence de Lovecraft dans tout ça. C'est même à l'opposé de ce que faisais HPL.

De même :

KADATH a écrit :

Lovecraft est toujours actuel, il suffit de voir les nombreuses adaptations tirées de son oeuvre.

Là encore, on parle bien du contenu (le Mythe surtout), pas de l'écriture, ni de la conception qu'avait HPL du fantastique et de ses influences.
Car ces adaptations (ou "inspirés de") sont quand même souvent fort éloignées de ses écrits (notamment au cinéma).
Même le jeu de rôle L'Appel de Cthulhu est différent sur bien des points (groupe d'enquêteurs avec profil psychologique, bestiaire moins indicible voir parfois assez grotesque à force de vouloir leur donner une apparence, action, présence de la pègre, aventure type "pulp", etc...).
Alors que HPL soit plus actuel en considérant toutes ses adaptations/inspirations/trahisons... sans doute mais on ne parle là que d'une approche superficielle qui tient surtout à l'imagerie du Mythe, ses entités, etc...
Bref, j'aurais envie de dire son "folklore".

Pour ce qui est de l'écriture et des influences, en revanche, c'est autre chose.
Je ne trouve pas que les nouvelles de Poe ont "fort vieilli" par rapport à celle de HPL... surtout si on considère justement les différences d'époque.
En fait (pour faire simple en une formule), on pourrait même dire que Poe était moderne pour son époque alors que Lovecraft avait un côté désuet pour la sienne. Ca relativise les choses quand même.
Contrairement à HPL, Poe ne se sentait pas inadapté (voir étranger) à son époque. Il n'était pas nostalgique d'une époque plus ancienne, avec ses valeurs, son mode de vie et son langage.
Et quand on compare les textes de Poe avec ceux des autres écrivains américains de l'époque, on retrouve chez lui une certaine modernité, notamment dans son sens de l'accroche.
HPL a aussi utilisé des termes et des formules de style que Poe lui-même n'aurait pas employé tant elles paraissent trop "précieuses".
Il suffit de regarder la manière qu'avaient les auteurs anglophones des années 20 d'écrire pour se rendre compte que HPL n'était pas en phase avec son époque. Evidemment, je ne peux parler que des traductions françaises, n'étant pas anglophones. Mais je suppose que ces traductions rendent plus ou moins bien le style de chacun.

Maintenant, pour ce qui est de la manière dont le lecteur contemporain les aborde tous les deux...
Outre le fait qu'il faut évidemment les replacer respectivement dans le contexte de leur époque, je ne trouve pas Poe vraiment plus poussièreux que HPL. Surtout si on considère certaines courtes nouvelles de celui-ci.
Et si on considère, aussi, certains textes d'auteurs contemporains de Poe, plus datés pour le lecteur d'aujourd'hui.

Bref, tout cela est assez relatif.

Dernière modification par Pickman (04-05-2013 02:43:23)

Hors ligne

#107 08-05-2013 15:32:08

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Littérature fantastique

Oui, en effet, tout est relatif. Je n'envoie pas Poe aux gémonies parce qu'il écrivait dans les années 1830-1840. On peut apprécier Homère, mais il faut tout de même être sacrément axé sur le passé. J'adore "La chute de la Maison Usher", et d'autres textes de la même facture. Il faut simplement considérer que Poe relève d'une époque plus ancienne que Lovecraft, et que Lovecraft est allé plus loin que lui (même s'il s'est inspiré de Poe pour certains de ses textes - "Le molosse" ou "Je suis d'ailleurs"). Evidemment, Poe n'est pas moins respectable que HPL  au motif qu'il écrivait au XIX° siècle, mais  si l'on place ces auteurs respectifs au niveau du style et de la conception de l'univers, Lovecraft semble plus actuel, c'est tout.

NOTA : j'adore l'album d'Alan Parsons Project, sauf que ma suite préférée est "La chute de la Maison Usher", justement, même si j'apprécie le reste.


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#108 08-05-2013 17:37:37

The_Whisperer
Membre
Inscription : 12-11-2011
Messages : 372

Re : Littérature fantastique

Delapore a écrit :

Il faut simplement considérer que Poe relève d'une époque plus ancienne que Lovecraft, et que Lovecraft est allé plus loin que lui

Ou bien Lovecraft est allé plus loin dans une certaine direction, tout comme Poe est allé plus loin dans les siennes. Faut arrêter de croire que parce qu on aime quelque chose le monde nous tourne autour... Y a des gens pour qui Lovecraft ne fait pas peur au contraire de Poe ou certains autres.

Delapore a écrit :

Evidemment, Poe n'est pas moins respectable que HPL  au motif qu'il écrivait au XIX° siècle, mais  si l'on place ces auteurs respectifs au niveau du style et de la conception de l'univers, Lovecraft semble plus actuel, c'est tout.

Pour ce qui est de la conception de l Univers, je vois pas en quoi c est important, à moins qu on se place encore d un point de vue personnel : "je veux de l horreur cosmique !". Pour le style, je suis plutôt d accord avec Pickman. Encore une fois, il faut remettre les choses dans le contexte de la forme, car si on va par là, on peut bien dire que la fantasy de Dunsany n est pas du tout actuelle, et ça n a pas de sens. Mais une chose est sûre, c est que si les excès et les conceptions de Lovecraft le servent finalement peut être dans ses projets... (Attention blasphème)... Poe était objectivement un meilleur styliste, un meilleur poète, et au moins un des plus grands du genre. Alors les "pardonnons à ces pov vieux d avoir écrit au XIXe, forcément" me parlent pas beaucoup.

Dernière modification par The_Whisperer (08-05-2013 17:40:20)

Hors ligne

#109 09-05-2013 17:32:13

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Littérature fantastique

The_Whisperer a écrit :

=Delapore]. Faut arrêter de croire que parce qu on aime quelque chose le monde nous tourne autour...

Delapore a écrit :

Evidemment, Poe n'est pas moins respectable que HPL  au motif qu'il écrivait au XIX° siècle, mais  si l'on place ces auteurs respectifs au niveau du style et de la conception de l'univers, Lovecraft semble plus actuel, c'est tout.

Pour ce qui est de la conception de l Univers, je vois pas en quoi c est important, à moins qu on se place encore d un point de vue personnel : "je veux de l horreur cosmique !". Pour le style, je suis plutôt d accord avec Pickman. Encore une fois, il faut remettre les choses dans le contexte de la forme, car si on va par là, on peut bien dire que la fantasy de Dunsany n est pas du tout actuelle, et ça n a pas de sens. Mais une chose est sûre, c est que si les excès et les conceptions de Lovecraft le servent finalement peut être dans ses projets... (Attention blasphème)... Poe était objectivement un meilleur styliste, un meilleur poète, et au moins un des plus grands du genre. Alors les "pardonnons à ces pov vieux d avoir écrit au XIXe, forcément" me parlent pas beaucoup.

The Whisperer, je préfère que l'on en arrête là, non par hostilité pour toi, mais ça devient "C'est celui qui a la plus grosse..." Et puis ça tourne aussi au procès d'intention dans un débat qui a été jusque là, du moins, d'une haute tenue. Cela tourne à l'empoignade de foire;

Faut arrêter de croire que parce qu'on aime quelque chose que le monde nous tourne autour, dis tu. Mais c'est exactement ce que tu fais avec Poe, que tu dotes de toutes les qualités, alors que je tente de calmer le débat en replaçant les choses dans leur contexte (tu dis que Lovecraft ne fait pas peur à certains, c'est peut être possible, mais ce n'est qu'une éventualité, donc pas la peine que cela provoque des poussées d'acnées chez toi parce que je pense le contraire.)

"La conception de l'univers", c'est chez HPL - et je reconnais humblement que je connais moins celle de Poe - la vision d'un monde qui s'autodétruit à l'ère du modernisme et du libéralisme scientifique. On peut ne pas être d'accord avec cette conception des choses, mais pas la peine de préjuger de celui qui ne pense pas comme toi. Tu es trop sûr de toi, c'est ce que je te repprocherai. "Je veux de la science fiction cosmique" ! Mais qui te permets de penser que je réagis comme cela ? Tu prêtes à ceux qui ne sont pas d'accord avec toi des intentions qu'ils n'ont pas nécessairement (et je ne les ai pas, justement, désolé pour tes certitudes)
Alors Poe est le meilleur, selon toi ? Cela revient à ce que Pickman disait sur le fait de savoir qui était le meilleur ("A nous deux", dit Poe à Lovecraft, "on a cinq boules !" "Pourquoi ?" lui répond HPL, tu n'en as qu'une ?". Ce que je veux dire - et tu l'as compris, tu n'es pas stupide, c'est que l'on tombe justement dans ce genre de pugilat où il s'agit de savoir qui était le meilleur; ce qui est ton avis (pour toi, c'est Poe) mais il te faut comprendre que le sujet est futile. Ils étaient excellents tous les deux à leur manière - qui ne pouvait pas être la même, puisqu'ils ont vécu à des époques et des contextes différents).

Or, je ne te répondrais pas "Lovecraft". J'ai seulement dit que HPL ayant écrit plus de récits d'épouvante, il a un avantage sur les lecteurs d'aujourd'hui, c'est tout ce que je voulais dire,et pas plus.

Dernière modification par Delapore (09-05-2013 17:33:02)


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#110 10-05-2013 00:43:23

The_Whisperer
Membre
Inscription : 12-11-2011
Messages : 372

Re : Littérature fantastique

Delapore a écrit :

Faut arrêter de croire que parce qu'on aime quelque chose que le monde nous tourne autour, dis tu. Mais c'est exactement ce que tu fais avec Poe, que tu dotes de toutes les qualités, alors que je tente de calmer le débat en replaçant les choses dans leur contexte.)

Je n essaie pas de donner toutes les qualités à Poe, mais plutôt de contrepeser, par exemple, je veux bien reconnaître que certains de ses textes ont tendance à m ennuyer (mais qui, objectivement, ne rentrent pas dans mes genres de prédilection). Je peux reconnaître que certains écrivains sont grands dans la technique sans que leur propos m intéresse forcément, ce qui est une autre preuve d objectivité, et j aurais très bien pu défendre quelqu un d autre, en vérité.

Delapore a écrit :

(tu dis que Lovecraft ne fait pas peur à certains, c'est peut être possible, mais ce n'est qu'une éventualité, donc pas la peine que cela provoque des poussées d'acnées chez toi parce que je pense le contraire.)

Si certains le disent, ça doit être vrai quand même...

Delapore a écrit :

"La conception de l'univers", c'est chez HPL - et je reconnais humblement que je connais moins celle de Poe - la vision d'un monde qui s'autodétruit à l'ère du modernisme et du libéralisme scientifique. On peut ne pas être d'accord avec cette conception des choses, mais pas la peine de préjuger de celui qui ne pense pas comme toi..)

J ai jamais prétendu ne pas partager sa vision du monde, et ne pense pas préjuger.

Delapore a écrit :

Tu es trop sûr de toi, c'est ce que je te repprocherai. "Je veux de la science fiction cosmique" ! Mais qui te permets de penser que je réagis comme cela ? Tu prêtes à ceux qui ne sont pas d'accord avec toi des intentions qu'ils n'ont pas nécessairement (et je ne les ai pas, justement, désolé pour tes certitudes)

Ce que j ai surtout dit, c est que la vision qu a un auteur de l Univers n est pas forcément importante pour notre appréciation. Mais en effet, dans le cas où on veut lire de l horreur cosmique, cette vision est au premier plan, et je ne dis rien de plus.

Delapore a écrit :

Alors Poe est le meilleur, selon toi ? Cela revient à ce que Pickman disait sur le fait de savoir qui était le meilleur ("A nous deux", dit Poe à Lovecraft, "on a cinq boules !" "Pourquoi ?" lui répond HPL, tu n'en as qu'une ?". Ce que je veux dire - et tu l'as compris, tu n'es pas stupide, c'est que l'on tombe justement dans ce genre de pugilat où il s'agit de savoir qui était le meilleur; ce qui est ton avis (pour toi, c'est Poe) mais il te faut comprendre que le sujet est futile. Ils étaient excellents tous les deux à leur manière - qui ne pouvait pas être la même, puisqu'ils ont vécu à des époques et des contextes différents).

Et non, tu vois si on me demande qui est mon écrivain préféré, je suis incapable de répondre. Sans chercher à jouer à qui a la plus grosse, je ne vois pas pourquoi on devrait s empêcher de considérer que certains ont telles qualités plus poussées.

Delapore a écrit :

Or, je ne te répondrais pas "Lovecraft". J'ai seulement dit que HPL ayant écrit plus de récits d'épouvante, il a un avantage sur les lecteurs d'aujourd'hui, c'est tout ce que je voulais dire,et pas plus.

Tout à fait d accord. D ailleurs, c est surtout l idée reçue qui en découle que j aurais voulu réfréner, que "Poe est un classique qu il est surtout bon de ressortir pour voir comment c était avant".

Pour finir, j assure ne pas écrire dans un élan agressif, les gens civilisés ne prennent pas les armes au moindre désaccord, et est ce que je suis sûr de moi, bah, je pense ce que je dis, et répéter "je pense que" à chaque phrase finit par alourdir un débat.

Dernière modification par The_Whisperer (10-05-2013 00:56:44)

Hors ligne

#111 10-05-2013 00:51:19

Pickman
Membre
Inscription : 17-08-2011
Messages : 95

Re : Littérature fantastique

(Petite précision de dernière minute : The Whisperer a posté sa réponse juste quelques minutes avant que je puisse poster la mienne (qui faisait directement suite à celle de Delapore). Je ne pourrai donc pour l'instant en tenir compte comme je l'aurais souhaité et rebondir dessus si besoin est. Ce n'est que partie remise wink))

Si on me permet d'intervenir à nouveau dans ce... euh... cette divergence... car "empoignade de foire" me semble très exagéré : il n'y a qu'à voir avec quelle violence (avec insultes en prime !) se parlent certains dans des forums bien moins courtois et argumentés que celui-ci.
Forums auxquels je ne participerai jamais d'ailleurs.

Ce débat prend une curieuse tournure car, sur le fond, il s'agit de comparer ce qui ne peut vraiment être comparé (comme je le disais déjà dès la première phrase de mon premier post sur le sujet). Mais de faire comme si malgré tout ^^
Et selon une méthode fréquente dans les débats : substituer à une appréciation subjective (je préfére HPL, je préfère Poe) une appréciation qui se voudrait objective en l'étayant par des arguments qui se voudraient également (pseudo)objectifs.
Mais en fait, je crois que c'est une habitude difficile à contourner car, tout avis qui va au-delà d'un (trop) simple "moi j'aime bien/j'aime pas" (auquel on aurait envie d'ajouter "mais encore ?") prend des allures d'affirmations. Et souvent péremptoires. Donc en apparence objectives.
C'est aussi parfois une manière de donner plus de poids à ses propos (notamment en ayant recours aux citations).
Quel drôle de chose, la communication humaine, tout de même...

Notez que, de ce point de vue là, c'est Kadath qui a commencé (c'est lui qu'à commencé, m'dame ! et je dis ça en espérant que l'on ne se retrouve pas, en plus d'un match Delapore - The Whisperer, à un match Kadath - Pickman wink) avec une affirmation assez péremptoire : "Poe a vraiment fort vieilli. Lovecraft est toujours actuel".
Mais je tique aussi un peu sur ton affirmation, Delapore, quand tu dis :

Il faut simplement considérer que Poe relève d'une époque plus ancienne que Lovecraft, et que Lovecraft est allé plus loin que lui.

Si la première partie de ta phrase est d'une évidence difficilement contestable (chronologiquement déjà...), je reste dubitatif sur le fait de savoir en quoi il aurait été "plus loin" que Poe. Si ce n'est que parce qu'il vivait au XXiè siècle et que, forcément, il avait des connaissances scientifiques et une vision globale du monde que Poe ne pouvait avoir. Tu évoques d'ailleurs toi-même "la vision d'un monde qui s'autodétruit à l'ère du modernisme et du libéralisme scientifique". Poe n'aurait pu écrire là-dessus.
Mais, dans le cadre de ce débat, ça donnerait plutôt à penser (aussi et c'est là le problème) que HPL aurait été plus loin sur le plan littéraire ou sur le fantastique que Poe. Et là, c'est plus difficile à admettre, que l'on préfère HPL ou Poe. Ou ni l'un ni l'autre.
De même si les écrits de HPL ont aussi la particularité intéressante d'être à cheval entre le fantastique et ce que l'on a appelé la science-fiction, c'est parce qu'il a vécu à une époque charnière qui lui permettait cette hybridation. Ce que ne pouvait faire Poe à la sienne.
Il serait donc injuste de dire que Poe n'a pas été aussi loin que HPL (autre manière de le formuler). Comment l'aurait-il pu ?
Autant dire que Hugo Gernsbach n'a pas été aussi loin que William Gibson en SF.
Je préfère penser aussi que "Lovecraft est allé plus loin dans une certaine direction, tout comme Poe est allé plus loin dans les siennes".
Il y a aussi cette notion de ce qui serait actuel ou pas qui m'embête.
Est-ce vraiment un critère a prendre en compte ?
Houellebecq est plus actuel que Flaubert. Est-ce à dire que son "actualité" lui donne une valeur ajoutée littéraire ?
Dans le domaine sociologique, sans doute. Mais dans celui de la création et de la littérature, j'en doute.

En général et abstraction faites des préférences de chacun et si tant est qu'il existe un jugement véritablement objectif sur le plan qualitatif dans ce bas-monde, on se fonde plutôt sur ce qu'un auteur et une oeuvre peuvent avoir d'universel, d'intemporel. Et de qualité littéraire dans l'écriture.
Là, je ne vois pas pourquoi l'un l'emporterait sur l'autre.
Poe reste universel dans sa manière de montrer les tourments de la psyché humaine.
HPL reste universel dans sa manière de montrer une humanité aux prises (intellectuellement, si ce n'est de manière effective comme peut le permettre le fantastique et la SF) avec un cosmos et/ou des "forces extérieures" radicalement "autre".

Dernière modification par Pickman (10-05-2013 01:07:08)

Hors ligne

#112 11-05-2013 12:46:31

Delapore
Membre
Inscription : 21-04-2008
Messages : 1 125

Re : Littérature fantastique

J'admets qu'il est difficile de comparer ces deux auteurs, tant leur style, leur manière de composer, et leur état d'esprit étaient différents. Chacun a ses qualités intrinsèques, et il est libre à chacun de les apprécier tous les deux.

Non, je ne suis pas en "pugilat" avec The Whisperer. Je dis juste que cela risquerait de tourner à cela en raison de certaines formules qu'il emploie, du style pour ceux qui préfèrent Lovecraft ("Moi je n'aime que la littérature cosmique") Or ce n'est pas mon cas, j'ai assez insisté sur le fait que plusieurs récits de Poe suscitent mon admiration (je ne les citerai pas tous, il y en a trop) sans demander à ce qu'il écrive comme Lovecraft. Poe était un original pour son époque, comme HPL l'était pour la sienne, et tous les deux ne sont devenus célèbres qu'après leur mort. Je reconnais aussi que Poe peut avoir une influence encore actuelle de nos jours, comme étant effectivement intemporel. Je pense seulement que que Lovecraft a aujourd'hui le vent en poupe en raison des multiples publications qui lui ont été dédiées (je parle de ses nouvelles, éditées par beaucoup de maisons d'édition) et que les dérivés ont aussi joué un rôle (le jeu de rôles pour Sandy Petersen par exemple).

Sinon, je suis pour la paix des ménages,et l'avantage de ce forum est de pouvoir s'exprimer en toute liberté (mais aussi d'être contredit dans un débat, nécessairement). Je connais d'autres forums où l'on s'étripe à couteaux tirés. Ce n'est pas le cas pour ce forum ci, et j'en suis ravi. Donc enterrons cette hache de guerre qui n'a jamais vraiment été déterré  en réalité, et paix à tous les hommes de bonne volonté ! J'accepte tes explications, "The whisperer", alors il n'y a aucune raison de se fâcher. Et si j'ai semblé t'avoir agressé (ce n'était pas mon intention), je m'en excuse platement.

Dernière modification par Delapore (11-05-2013 12:48:29)


"La guerre a dévoré mon fils... les yankees ont dévoré Carfax par le feu... Pourquoi un de la Poer ne dévorerait il pas des nourritures interdites ?"

Hors ligne

#113 12-02-2019 20:29:02

rowainrrr
Membre
Inscription : 04-08-2010
Messages : 8
Site Web

Re : Littérature fantastique

Bonjour à toustes
Renard-Les-Vacances-De-Monsieur-Dupont-Livre-115471330_L.jpg]Je ne fréquente que trop rarement ce forum, mais venant de terminer un recueil de nouvelles de Maurice Renard ("Les vacances de Monsieur Dupont" - Editions Grama), il m'a paru pertinent de vous en livrer deux extraits :

Dans la nouvelle éponyme de ce recueil (1905), nous retrouvons (sous une forme plus science-fictionnelle) le même procédé narratif d'épouvante que dans une des scènes "climax" de la nouvelle "La peur qui rôde"

Les vacances de Monsieur Dupont - extrait (Maurice Renard, 1905) a écrit :

"(...)j'ouvrais la porte. Mais, retenu par un sentiment invincible, je n'avançai pas.

— Gambertin !

Il était là, toujours accoudé à la grande baie, faisant la sourde oreille.

— Gambertin ! suppliai-je. Puis je commandai : Venez, venez, je vous l'ordonne ; Gambertin, ici !

Bast ! L'entêté ne m'écoutait pas. Il se penchait à outrance et avait l'air de regarder le sol, dans la nuit. Je ne voyais que la perspective de son dos étroit.

— Ne vous penchez pas comme ça, mon ami, oh ! c'est un mégalosaure, je vous dis ! Qu'est-ce que vous regardez par terre ?

Soudain, je reculai, devant la porte ouverte, jusqu'au mur du couloir... La tête gigantesque du dinosaurien frôlait l'infortuné, et lui, ne bougeait pas !... D'un coup de son mufle verdâtre, le mégalosaure renversa Gambertin sur le parquet.

Je compris alors la cause du bruit sec : déjà les puissantes mâchoires l'avaient décapité."

Après vérification dans "Epouvante et surnaturel...", Maurice Renard ne figure pas parmi les auteurs cité dans les fiches de lecture de Lovecraft.

Je m'en serais ainsi arrêté au constat d'un singulier jeu de coïncidence si je n'avais pas lu ensuite, dans le même recueil des Editions Grama, la nouvelle "Eux".

"Eux" - extrait a écrit :

L'air se peuplait, pour son imagination, de créatures  prodigieuses qui glissaient, voguaient comme font les bêtes au fond de la mer. C'était des formes translucides. Il y en avait de toute taille. De minuscules. D'immenses, beaucoup trop énormes pour que le laboratoire les contint en entier. Elles y passaient, cependant, nuageuses, aériennes ; car ni les murailles, ni aucun objet matériel n'étaient de nature à leur faire obstacle. Elles traversaient tout, comme font les ondes électriques, comme si leur substance eût été composée d'ondes. Seulement, elles n'étaient visibles que dans le cube d'air du laboratoire, préparé scientifiquement pour cela même"

On retrouve tout à fait le dispositif d'épouvante matérialiste de "From beyond/ De l'au-delà". Et à l'instar du Professeur Tillinghast (Thill in ghast !), le professeur à l'avant de cette nouvelle mourra dans des circonstances tout aussi mystérieuses.

Loin de moi l'idée de supposer un plagiat. Sans doute suffit-il d'ajouter que Renard était un grand amateur de Poe lui aussi, ainsi que de Welles.
Simplement, j'ai eu envie de vous faire partager ces petits fragments, et ainsi de vous susciter l'envie d'en lire d'avantage de cet auteur brillant - que Jean Ray mettait au panthéon de ses propres maîtres; ils se fréquentèrent d'ailleurs...


Ah ! s'amuser avec sa mort tout pendant qu'il la fabrique, ça c'est tout l'Homme, Ferdinand !
(Céline - Voyage au bout de la nuit)

Hors ligne

Pied de page des forums